L'auriculothérapie est l'utilisation des zones réflexes du pavillon auriculaire à des fins thérapeutiques.

Elle repose sur des bases scientifiques validées, reconnue par l'Organisation Mondiale de la Santé, et ayant fait l'objet d'essais cliniques en double aveugle rapportés par l'INSERM.

Comme pour la posturologie, l'auriculothérapie est maintenant homologuée en France par un diplôme inter-universitaire.

Sa pratique s'inscrit donc dans une démarche de médecine tout à fait conventionnelle, bien que souvent étiquetée comme non conventionnelle.

 

 Son action s'explique par la somatotopie neuro-anatomique cutanée des différents organes du corps sur le pavillon auriculaire, par l'intermédiaire du tronc cérébral, zone de passage de toutes les informations qui arrivent au cerveau et qui en partent. Elle est donc de ce fait une approche à la fois diagnostique et thérapeutique d'une efficacité remarquable.

 Contrairement à ce qui est souvent cru, l'auriculothérapie ne prend pas ses sources conceptuelles dans l'acupuncture traditionnelle chinoise, dont elle ne considère pas les notions d'énergie et de méridiens sur lesquelles se basent les acupuncteurs traditionnels, bien que le mécanisme d'action neuro-physiologique soit certainement similaire.

 

Historique:

 L'auriculothérapie naquit à Lyon dans les années 1950 suite aux travaux du Docteur Paul Nogier, qui remarqua des correspondances tout à  fait étonnantes entre certains points très précis de l'oreille et les vertèbres. Le traitement de ces points auriculaires provoquait une sédation spectaculaire de la douleur. De cette constatation, il parvint à réaliser de façon expérimentale les premières cartographies somatotopiques de l'oreille.

 Très vite, les premiers praticiens obtinrent des résultats assez remarquables dans un grand nombre d'affections: les douleurs musculo-squelettiques, les névralgies, les troubles posturaux, les dépendances, les troubles neuro-fonctionnels de l'enfant et de l'adulte (tics, bégaiements, énurésies, dyslexies), les syndromes anxio-dépressifs, les allergies, l'eczéma, les infections ORL récidivantes, les troubles du métabolisme, les troubles du cycle menstruel et de la ménopause, ainsi que divers troubles fonctionnels.

 De tels effets cliniques ne pouvaient pas s'expliquer uniquement par une simple action de correspondances réflexes. Cela provient en partie du fait que le pavillon auriculaire possède la caractéristique unique d'être innervé par trois nerfs différents, dont le pneumogastrique, principal nerf du système neurovégétatif parasympathique, qui innerve la majeure partie des viscères.

 L'oreille possède également une vascularisation spécifique, elle contient des complexes neuro-vasculaires dont la stimulation a des effets complexes, neuro-sécrétoires, et neuro-vasculaires. Ces dernières caractéristiques ont fait de l'auriculothérapie une véritable technique médicale dont l'efficacité repose sur la connaissance approfondie des mécanismes homéostasiques mis en jeu.

 

Pratique:

 Les points réflexes auriculaires (plusieurs centaines répertoriés à ce jour) sont détectables de plusieurs facons: Détection électrique, prise du pouls, sensibilité à la pression.

 Leur traitement s'effectue soit par pression, puncture (micro-aiguilles stériles à usage unique) ou stimulations électriques (micro-courants pulsés) ou lumineuses (laser ou infra-rouge), le choix est fonction de la qualité du point à traiter, ou parfois dicté par la législation du pays du praticien en ce qui concerne les aiguilles (médecins, acupuncteurs...)

 

 L'auriculothérapie est une approche de choix dans la prise en charge des troubles fonctionnels, en indication principale ou secondaire. Bien maitrisée dans ses indications, c'est un outil médical souvent irremplaçable, en constante évolution, d'une efficacité absolument remarquable en très peu de séances, parfois en une séance unique.

 

Auriculothérapie et posturologie:

 Une mention toute particulière doit etre faite concernant ses applications dans le cadre des syndrômes posturaux, pour lesquels elle est une indication de choix, offrant des possibilités thérapeutiques tout a fait remarquables, qu'aucune autre technique ne permet d'obtenir, avec des effets visibles et immédiats sur la position du corps et la douleur.

 

 L'auriculothérapie ne se substitue absolument pas à la médecine conventionnelle, que ce soit dans l'approche diagnostique ou thérapeutique, mais fait partie intégrante de son corpus méthodologique.

Comme toutes techniques médicales, elle possède ses indications, non indications et limites.